Colloque international
Pour un Web des Lumières


Remettre la culture numérique au service du projet d’émancipation des Lumières

Colloque international sous le Haut-Patronage de Richard Ferrand, Président de l’Assemblée nationale

Jeudi 21 octobre 2021
9h – 18h30
Salle Hugo, Assemblée nationale
101, rue de l’Université
75007 Paris

Après la décennie des idéaux des années 1990 et 2000, où le numérique était perçu comme étant au service de la “société de la connaissance” et de l’émancipation, les années 2010 auront été celles des désillusions.
Accès universel au savoir, intelligence collective, société de la connaissance, capacité accrue à penser par soi : qu’elles sont loin, les promesses initiales ! Comme l’exprime Tim Berners-Lee, son fondateur : “le Web comme je l’ai envisagé, nous ne l’avons pas encore vu.”

Mais « l’avenir est toujours beaucoup plus grand que le passé » ajoute-t-il. Ce qui importe, désormais, c’est de trouver des solutions concrètes et d’agir.

La culture numérique est au cœur de trois enjeux majeurs : la capacité à penser par soi-même, notre pouvoir d’agir, et nos capacités de délibération collective. La décennie qui s’ouvre pourrait-elle être du renouveau, qui mettra — enfin ? — le numérique au service du projet d’émancipation des Lumières ?
C’est toute l’ambition de ce colloque international, organisé par l’UNESCO, le projet TESaCo de l’Académie des sciences morales et politiques avec le soutien de la Fondation Simone et Cino Del Duca, et le ThinkTank et Actionlab #Leplusimportant : apporter des propositions pour faire advenir une culture numérique plus favorable à l’émancipation individuelle et collective.

*

Le colloque « Pour un Web des Lumières : remettre la culture numérique au service du projet d’émancipation des Lumières » est organisé par l’UNESCO, le projet TESaCo porté par Daniel Andler pour l’Académie des sciences morales et politiques avec le soutien de la Fondation Simone et Cino Del Duca, et le Thinktank et Actionlab #Leplusimportant.

Placé sous le haut patronage du président de l’Assemblée nationale, qui en fera l’ouverture avec la ministre de la Culture Roselyne Bachelot et le sous-directeur général pour la communication et l’information de l’UNESCO, Tawfik Jelassi, il sera présidé par le président de la commission des Affaires culturelles et de l’éducation de l’Assemblée nationale, Bruno Studer.

Le programme, présenté par Jean-Robert Pitte, Secrétaire perpétuel de l’Académie, et Mathias Dufour, Président de #Leplusimportant, s’articulera autour de 4   tables rondes réunissant des experts et acteurs de terrain venus du monde entier, chercheurs, responsables économiques et dirigeants publics :
1. Reprendre le contrôle de notre attention pour favoriser la capacité à penser par soi : vers une économie de l’attention plus vertueuse ?
2. Renforcer le pouvoir d’agir des travailleurs à l’heure de l’IA au travail : quelle régulation du management algorithmique ?
3. Protéger la démocratie à l’ère du numérique : comment préserver l’espace public et la délibération collective sur Internet ?
4. Éduquer les enfants et les jeunes à l’usage constructif du numérique pour favoriser leur autonomie et le plein développement de leurs capacités.

A l’issue du colloque, il appartiendra à Jean Tirole, membre de l’Académie, d’en prononcer les conclusions.

Bande annonce du colloque
Télécharger le Programme
S’inscrire au colloque (en présentiel ou à distance)