Bruno Neveu

Bruno NEVEU

(né le 4 novembre 1936 à Grenoble, Isère ; décédé le 24 mars 2004 à Beyrouth, Liban)

      C.    C.

Élu, le 2 avril 2001, dans la section Morale et Sociologie,
au fauteuil laissé vacant par le décès de Jean Imbert

Fauteuil n°7

 


Carrière          Œuvres          Travaux Académiques


 

 

Carrière

 

Après de brillantes études de lettres classiques poursuivies et couronnées à Grenoble (licence en 1957 et diplôme d’études supérieures en 1958), Bruno Neveu entre à l’École nationale des Chartes en 1959 et en sort en 1963 avec le titre d’archiviste paléographe. En parallèle, il suit les enseignements de l’École pratique des Hautes Études (4e section), dont il est diplômé en 1965.

Pensionnaire de la Fondation Thiers (1963-1966), il prépare une thèse de troisième cycle en sciences des religions (Histoire ecclésiastique et religieuse du XVIIe siècle), qu’il soutient en Sorbonne en 1966. Il devient alors membre de l’École de l’École Française de Rome, où il séjourne de 1966 à 1969.

À son retour à Paris, il est chargé de recherches au CNRS, avant d’être élu, en 1973, directeur d’études à l’École pratique des Hautes Études (4e section). L’identité de sa direction est : « Histoire des relations diplomatiques en Europe aux XVIIe et XVIIIe siècles ». Il soutient sa thèse de doctorat d’État ès lettres et sciences humaines à la Sorbonne en 1973.

De 1981 à 1984, il séjourne à Oxford, en tant que directeur de la maison d’Oxford et Associate Member d’All Soul College. Il y obtient le diplôme de Master of Arts de l’Université.

Il soutient une troisième thèse, en 1993, de droit public à l’Université Paris II.

De 1994 à 1998, il est président de l’École pratique des Hautes Études, dont il est président honoraire depuis 1999.

 

 

Œuvres

 

  • 1966 – Un historien à l’école de Port-Royal : Sébastien Le Nain de Tillemont (1637-1698), La Haye (Martinus Nijhoff) [Archives internationales d’histoire des idées 15]
  • 1969 – Sébastien Joseph du Cambout de Pontchâteau (1634-1690) et ses missions à Rome d’après sa correspondance et des documents inédits, Paris (de Boccard) [Mélanges d’archéologie et d’histoire de l’École Française de Rome, Suppléments, 7]
  • 1973 – Correspondance du nonce apostolique en France Angelo Ranuzzi (1683-1689), Rome (École Française de Rome), 2 volumes [Acta nuntiaturæ Gallicæ 10-11]
  • 1993 – L’Erreur et son juge. Remarques sur les censures doctrinales à l’époque moderne, Naples (Bibliopolis) [Istituto italiano per gli studi filosofici. Serie Studi XII]
  • 1994- Érudition et religion au XVIIe et au XVIIIe siècle, Paris (Albin Michel)
  • 1998 – Les facultés de théologie de l’Université de France (1808-1885), Paris (Klincksieck) [Mélanges de la Bibliothèque de la Sorbonne]

 

 

Travaux académiques

 

Notice