Émile Mireaux

Émile MIREAUX

(Mont-de-Marsan, Landes, le 21 août 1885 ; Paris, le 27 décembre 1969)

C.  

Élu, le 18 mai 1940, dans la section d’économie politique, statistique et finances,
au fauteuil de Clément Colson

Fauteuil n°1

Président de l’Académie et de l’Institut en 1951

Secrétaire perpétuel de l’Académie du 12 mars 1956 au 27 décembre 1969

 


Carrière          Principales publications          Biographie et bibliographie


 

 

Carrière

 

  • 1907. École Normale Supérieure.
  • 1910. Agrégé d’histoire et de géographie.
  • 1910-1913. Professeur aux lycées d’Alençon et d’Orléans.
  • 1913-1914. Professeur à l’Institut français de Madrid.
  • 1914-1919. Mobilisé comme officier d’infanterie.
  • 1919-1920. Professeur au Centre de Préparation aux Grandes Écoles.
  • 1920-1922. Agrégé préparateur à l’École Normale Supérieure.
  • 1922-1931. Rédacteur, chef de section d’études, puis directeur général (1924) de la Société d’Études et d’Informations économiques.
  • 1928-1931. Éditorialiste économique au journal Le Temps.
  • 1932-1942. Directeur du Temps jusqu’au mois de novembre 1942, date à la laquelle il décide, avec son collègue M. Chastenet, de suspendre la publication du journal Le Temps à la suite de l’entrée des troupes allemandes en zone non occupée.
  • 1936-1944. Sénateur des Hautes-Pyrénées.
  • 1940. Ministre de l’Instruction publique (cabinet Pétain). – 1942-1945. Contacts avec la Résistance, vit caché.
  • Membre de la Société d’Économie politique (Paris, Secrétaire général de 1930 à 1937, puis Président de 1937 à 1940).
  • Décoré de plusieurs ordres coloniaux et étrangers.

 

 

Principales publications

 

  • 1922. La France et les huit heures (en collaboration avec A. François-Poncet).
  • 1923. Les actions de travail.
  • 1923. La participation aux bénéfices.
  • 1923. Les conseils d’usine dans le grand-duché de Luxembourg.
  • 1925. Les réparations en nature.
  • 1928. Petite histoire des finances du Cartel.
  • 1928. L expérience financière de M. Poincaré.
  • 1929. La gestion privée et la gestion publique des entreprises en France.
  • 1931. Les miracles du crédit.
  • 1943. La chanson de Roland et l ‘histoire de France.
  • 1948. Les poèmes homériques et l’histoire grecque, 2 vol. — I. Homère de Chio et les routes de l’étain (1948). — II. L’Illiade, l’Odysée et les rivalités coloniales (1949)
  • 1950. Philosophie du libéralisme.
  • 1951. La reine Bérénice.
  • 1954. L’organisation du crédit dans les territoire d’outre-mer.
  • 1954. La vie quotidienne au temps d’Homère.
  • 1956. Problèmes actuels de la route française.
  • 1958. Le Moyen Âge (in Neuf siècles de littérature française).
  • 1959. Une province française au temps du Grand Roi, la Brie.
  • Collaboration à de nombreuses revues françaises et étrangères, notamment la Revue des Deux Mondes, la Revue de Paris, la Revue hebdomadaire, la Revue politique et parlementaire, ainsi qu’à l’Encyclopédie française et à l’Encyclopedia britannica.

 

 

Biographie et bibliographie

 

  • Notices biographiques et bibliographiques. Membres titulaires et libres, associés étrangers à la date du 1er juillet 1950…, Paris, Académie des Sciences morales et politiques, 1951, p. 158-159.
  • Émile Mireaux, membre de l ‘nstitut, par Fr. Herbette, Revue de la Banque 3-4, 1954.
  • Notices biographiques et bibliographiques. Membres titulaires et libres, associés étrangers à la date du 1er janvier 1960…, Paris, Académie des Sciences morales et politiques, 1960, p. 131 à 134.
  • Émile Mireaux et l’histoire littéraire, par P. Clarac, Publications de l’Institut de France, 1970, n° 36.
  • Mireaux (Émile-Bernard), par A. François-Poncet, Association des Anciens Élèves de l’École Normale Supérieure, 1971, p. 32-41.
  • Notice sur la vie et les travaux d ‘Émile Mireaux, par H. Guitton, Publications de l’Institut de France, 1973, n° 11.
  • Mireaux (Émile-Bernard), dans Dictionnaire des ministres (1789-1989), sous la direction de B. Yvert, Paris, 1990, p. 710-711.
  •  Institut de France. Le second siècle, 1895-1995 , t. II, sous la direction de Jean Leclant, Institut de France, 1999
image_pdfimage_print