Pierre Brunel

Pierre BRUNEL

(Né le 17 juillet 1939 en Charente)

O.    O.   C.

Élu le 16 mars 2015, dans la section Morale et Sociologie,
au fauteuil laissé vacant par le décès de Gérald Antoine

Fauteuil n°4

 

Carrière   Œuvres   Travaux Académiques


 

Carrière

 

Pierre Brunel, ancien élève de l’Ecole Normale Supérieure de la rue d’Ulm (promotion 1958), agrégé de lettres classiques (1962), docteur d’Etat avec deux thèses sur Paul Claudel (1970), a fait presque toute sa carrière à la Sorbonne à partir de 1965 comme assistant et d’octobre 1970 (à Paris IV) comme professeur de littérature générale et comparée.  Il y a créé en 1981 le Centre de recherche en littérature comparée. Il a obtenu deux mandats successifs à l’Institut Universitaire de France (1995-2000, 2000-2005). Admis à la retraite en 2008, il est professeur émérite et a été élu en 2015 à l’Académie des sciences morales et politiques sur le fauteuil 34, précédemment occupé par des littéraires, Jean Pommier, Pierre-Georges Castex, Gérald Antoine. Il est encore chargé d’un cours à l’Institut catholique de Paris et donne de nombreuses conférences en France et à l’étranger. Docteur honoris causa de plusieurs universités étrangères (Bâle, Turin, Thessalonique), il est membre de l’Academia Europaea.

Il a été président de la Société Paul Claudel et de l’Association des Amis de Rimbaud et il a beaucoup publié sur ces deux auteurs, mais aussi entre autres sur Balzac, sur Baudelaire, sur Mallarmé, sur Apollinaire et, plus près de nous, sur Michel Butor et sur Yves Bonnefoy, disparus l’un et l’autre en 2016.

Très attaché au grec et au latin, il a consacré plusieurs ouvrages à des mythes antiques (Le mythe d’Electre, Le mythe de la métamorphose, Sisyphe) et dirigé tour à tour un Dictionnaire des mythes littéraires (1988), un Dictionnaire des mythes d’aujourd’hui (1999), un Dictionnaire des mythes féminins (2002), et co-dirigé un Dictionnaire des mythes du fantastique (2004).  Le Dictionnaire de Don Juan qu’il a également dirigé et qui a été publié en 1999 prouve qu’il ne reste pas enfermé dans les mythes antiques. Il a en outre élaboré une Mythocritique (1ère édition, 1992; deuxième édition, 2017), méthode qui a obtenu une large audience en Italie et en Espagne. Nombre de ces ouvrages ont été traduits dans différentes langues européennes, mais aussi en arabe, en chinois, en japonais.

Pierre Brunel est très attiré par la poésie et siège au jury du prix Max Jacob. Il a consacré plusieurs ouvrages au roman, du Don Quichotte de Cervantès au Nouveau Roman. Mais, dès ses débuts, il a manifesté un goût et un intérêt très vifs pour le théâtre, et en particulier pour la tragédie.

Sa formation classique lui avait permis de connaître très tôt Eschyle, Sophocle, Euripide, Sénèque. Sa thèse principale de doctorat lui avait fait réunir Claudel et Shakespeare (volume publié en 1971). Son goût pour la musique l’a orienté vers la tragédie lyrique. Attiré aussi par la modernité sous toutes ses formes, il a été très attentif au développement du nouveau théâtre, où le tragique a sa place comme dans la perception contemporaine de l’histoire proche, de l’actualité et de l’avenir. Le sujet retenu pour le cycle de conférences dont la direction lui a été confiée et qui se déroulera dans l’auditorium de l’Institut du 24 février au 22 juin 2020 correspond à cette orientation et a donc pour titre « De la tragédie grecque au tragique d’aujourd’hui ».

 

Œuvres

 

Livres

Sur la littérature

  • 1972 – Histoire de la littérature française, Bordas (ouvrage collectif)
  • 1977 – La Critique littéraire, PUF (ouvrage collectif)
  • 1982 – Théâtre et cruauté, éditions des Méridiens
  • 1983 – La Littérature comparée, Armand Colin (ouvrage collectif)
  • 1988 – Dictionnaire des mythes littéraires (collectif, éd. du Rocher)
  • 1992 – Mythocritique, Presses Universitaires de France
  • 2001 – La Critique littéraire, coll.  » Que Sais-Je ? »
  • 2003 – Dictionnaire des mythes du fantastique (ouvrage collectif), Limoges, PULIM

Sur Paul Claudel

  • 1964 – L’Otage de Paul Claudel ou le théâtre de l’énigme, Lettres modernes
  • 1965 – Le Soulier de satin devant la critique, Lettres modernes
  • 1971 – Claudel et Shakespeare, Armand Colin
  • 1974 – L’Échange de Paul Claudel, Belles Lettres
  • 1975 – Claudel et le satanisme anglo-saxon, Université d’Ottawa

Sur Arthur Rimbaud

  • 1983 – Rimbaud : projets et réalisations, Champion
  • 1983 – Arthur Rimbaud ou l’éclatant désastre, Champ Vallon
  • 1995 – Rimbaud, biographie, étude de l’œuvre, Albin Michel
  • 1998 – Une saison en enfer, édition critique commentée, José Corti
  • 1999 – Rimbaud : Œuvres complètes, La Pochothèque
  • 2004 – Rimbaud, Livre de Poche essais
  • 2004 – Éclats de la violence : pour une lecture comparatiste des “Illuminations” d’Arthur Rimbaud, José Corti
  • 2009 – Ce sans-cœur de Rimbaud, Verdier
  • 2017 – Rimbaud-Brunel. Le Bateau ivre d’Arthur Rimbaud. Un texte, une voix, Le Bord de l’Eau

Sur la musique

  • 1980 – L’Opéra, Bordas (ouvrage collectif)
  • 1981 – Vincenzo Bellini, Fayard
  • 1997 – Les Arpèges composés : musique et littérature
  • 1999 – Aimer Chopin, Presses Universitaires de France, nouvelle éd. Symétrie, 2010
  • 2003 – « Le secret en musique », in Sigila n° 11

Autres

  • 1971 – Le Mythe d’Electre, Armand Colin, (rééd. 1995 aux éd. Champion)
  • 1974 – Le Mythe de la métamorphose, Armand Colin (reéd. 2004, José Corti)
  • 1974 – L’Évocation des morts et la descente aux enfers, SEDES
  • 1978 – L’État et le Souverain, Presses Universitaires de France
  • 1995 – Sarrasine – Gambara – Massimilla Doni d’Honoré de Balzac, folio classique, Gallimard
  • 1995 – Butor : L’emploi du temps, Presses universitaires de France
  • 1996 – Formes baroques au théâtre
  • 1997 – Apollinaire entre deux mondes : le contrepoint mythique dans “Alcools” : Mythocritique II, PUF
  • 1997 – Transparences du roman : le Romancier et ses doubles au xxesiècle
  • 1998 – Monsieur Victor Hugo, Vuibert (2e: 2002)
  • 1998 – Lectures d’une œuvre : les poésies de Stéphane Mallarmé ou échec au néant, éd. du Temps
  • 1998 – Français Lycée : tout le programme de la seconde à la terminale
  • 1998 – L’Imaginaire du secret, éd. Ellug
  • 1998 – « Les Fleurs du mal» : entre fleurir et défleurir, Paris, Éditions du Temps
  • 1999 – Dix mythes au féminin, Adrien Maisonneuve
  • 2000 – La Légende des siècles (première série 1859), éd. du Temps
  • 2000 – Dictionnaire pour l’étude des Complaintes de Jules Laforgue, éd. du Temps
  • 2001 –1939 dans les lettres et les arts : essais offerts à Yves Chevrel (avec Danièle Chauvin)
  • 2001 – Glissements du roman français au xxe siècle, Klincksieck
  • 2001 – Basso continuo, Presses Universitaires de France
  • 2002 – Dictionnaire des mythes féminins (collectif), éd. du Rocher
  • 2002 – Voix autres, voix hautes : romans femmes du xxesiècle
  • 2002 – Où va la littérature française aujourd’hui ?, Vuibert
  • 2002 – Baudelaire et le « puits des magies ». Six essais sur Baudelaire et la poésie moderne, Paris, José Corti
  • 2003 – Philippe Jaccottet : cinq recueils, éd. du Temps
  • 2003 – Va-et-vient / Hugo Rimbaud Claudel, Klincksieck
  • 2003 – Mythopoétique des genres, Presses Universitaires de France
  • 2007 – Baudelaire antique et moderne, Paris, Presses Universitaires Paris Sorbonne
  • 2012 – Rue des Martyrs, Les éditions du Littéraire
  • 2013 – Michel Butor L’Emploi du temps – ou le mode d’emploi d’un labyrinthe, Les éditions du Littéraire

 

Travaux académiques

 

Notice

 

Séances ordinaires
  • « Où va la littérature française ? », séance du lundi 28 septembre 1998 (Revue des sciences morales et politiques, 1998/3)