Jean Starobinski

Jean STAROBINSKI

(né le 17 novembre 1920 à Genève, Suisse)

C. G. O. C.

Élu associé étranger le 16 novembre 1987
au fauteuil laissé vacant par le décès d’Alceu Amoroso Lima

Fauteuil 10

 


Carrière          Œuvres          Travaux Académiques


 

 

Carrière

 

Docteur ès lettres et docteur en médecine, Jean Starobinski a tout d’abord été assistant de littérature française à l’université de Genève (1946-1949), puis interne à la Clinique thérapeutique de l’Hôpital cantonal de Genève (1949-1953). Instructor (1953-1954), puis Assistant Professor (1954-1956) au Departement of Romance Languages de la Johns Hopkins university (Baltimore), il est à nouveau interne à l’Hôpital psychiatrique cantonal de Cery (Lausanne) (1957-1958).

A partir de 1958, Jean Starobinski devient professeur d’histoire des idées ad personam à l’université de Genève (jusqu’en 1985), ainsi que professeur suppléant de littérature française (université de Bâle) (1959-1961), puis professeur extraordinaire (1964-1967) et professeur ordinaire de littérature française (université de Genève) (1967-1985), ainsi que chargé de l’enseignement de l’histoire de la médecine en faculté de médecine (1966-1985), enfin professeur honoraire (1985). Il a été Professeur invité au Collège de France (1987-1988) puis suppléant dans la chaire de littérature française de l’École polytechnique fédérale à Zurich (1992-1993).Il a présidé la Société Jean-Jacques Rousseau à Genève (1967-1993), les Rencontres internationales de Genève (1965-1996) ,la Modern Humanities Research Association de Londres(1975). Il a également été vice-Président de la Société suisse d’histoire de la médecine (1983), membre du Conseil supérieur de la langue française à Paris (1983) et Président d’honneur de l’European Association for the History of Psychiatry (EAHP) (1994).

Il est membre ou associé étranger ou membre de nombreuses académies : Accademia dei Lincei (1969), British Academy (1974), American Academy of Arts and Sciences (1974), Società Universitaria degli Studi di Lingua e litteratura Francese à Rome (1974), Moderne Languages Association of America à New York (1978), l’Accademia delle Scienze deTurin (1980), deutsche Akademie für Sprache und Dichtung (1986), Académie internationale d’histoire de la médecine, Romance Languages Institute, Université de Londres (1990), Society of Scholars de la Johns Hopkins University de Baltimore (1993).

Il a été fait docteur honoris causa des Universités de Lille (1973), Bruxelles (1979), Lausanne (1979), Chicago (1986), Colombia University, New York (1987), Montréal (1988), Neuchâtel (1989), Nantes (1992), Johns Hopkins University (1993), Università degli Studi, Turin (1994), Oslo (1994), Cluj (1995), Urbino (1995) et de l’École polytechnique fédérale de Zurich (1998).

Il est membre du Comité des prix de la Fondation Balzan, Milan-Zürich (1989).

Son œuvre lui a valu de recevoir de très nombreuses récompenses : Prix de la Tribune de Paris (1954), Prix Femina-Vacaresco (1958), Prix Schiller (1961), Prix Rambert de la Société Zofingue à Lausanne (1965), Prix de la Recherche littéraire, Paris (1971), Prix Pierre de Régnier de l’Académie française (1972), Grand prix de Littérature française hors de France (Académie royale de Belgique, 1972), Prix du Rayonnement de la langue française de l’Académie française (1979), Prix quadriennal de la ville de Genève (1979), Prix européen de l’Essai (prix Veillon), Lausanne (1983), Prix Balzan, Berne-Rome (1984), Prix de la Fondation Pierre Ier de Monaco (1988), Premio Randazzo, Catania (1991), Prix Goethe, Fondation F.V.S. Hambourg (1944), Prix de la Fondation Egner, Zürich (1994), Premio Grinzane Cavour (1998), Grand Prix national de l’Écrit, Paris (1998), Premio Nuova Antologia, Lugano (1998), Grand prix de la Francophonie, Paris (1998), Karl jaspers-Preis Heidelberg (1999).

 

 

Œuvres

 

Ouvrages

 

  • 1953 – Montesquieu par lui-même
  • 1957 – Jean-Jacques Rousseau : la transparence et l’obstacle
  • 1960 – Histoire du traitement de la mélancolie, des origines à 1900 (thèse)
  • 1961 – L’Œil vivant
  • 1962 – J. J. Rousseau, Discours sur l’origine et les fondements de l’inégalité parmi les hommes (édition critique)
  • 1963 – Histoire de la Médecine (en collaboration)
  • 1964 – L’invention de la liberté
  • 1970 – Portrait de l’artiste en saltimbanque
  • 1970 – La relation critique
  • 1971 – Les Mots sous les mots : les anagrammes de Ferdinand de Saussure
  • 1973 – 1789 : les emblèmes de la raison
  • 1974 – Trois fureurs
  • 1982 – Montaigne en mouvement
  • 1987 – Kleine Geschichte des Körpergefühls
  • 1987 – Pierre-Jean Jouve, Oeuvres (édition critique)
  • 1988 – Claude Garache
  • 1989 – Table d’orientation : l’auteur et son autorité
  • 1989 – Le remède dans le mal : critique et légitimation de l’artifice à l’âge des Lumières
  • 1990 – La Mélancolie au miroir, trois lectures de Baudelaire
  • 1990 – J.J. Rousseau, Essai sur l’origine des langues (édition critique)
  • 1991 – Diderot dans l’espace des peintres
  • 1994 – Largesse
  • 1999 – Action et réaction, vie et aventures d’un couple
  • 1999 – Razones del Cuerpo
  • 1999 – La caresse et le fouet. André Chénier
  • 1999 – La poésie et la guerre. Chroniques 1942-1944

 

 

Travaux académiques

 

  • « Jean-Jacques Rousseau et les droits de l’homme », communication, séance du 6 mars 1989
  • « Portrait intellectuel de Georges Poulet », Revue des sciences morales et politiques, 1992/1