Institut de France et autres Académies

Créé en 1795 par la Convention finissante, l’Institut national avait pour ambition d’offrir un point de vue encyclopédique sur l’ensemble des savoirs. La réforme imposée en 1803 par Bonaparte, puis l’ordonnance de Louis XVIII du 21 mars 1816 qui ressuscitait les Académies, ont quelque peu modifié ce dessein, en restituant à chacune de ces composantes son autonomie. Les liens entre les cinq Académies n’en demeurent pas moins étroit. La séance publique annuelle des cinq Académies, qui se tient sous la Coupole le mardi le plus proche du 25 octobre (date de création de l’Institut), rappelle l’ambition pluridisciplinaire des débuts : un représentant de chaque Académie y traite, selon les exigences méthodologiques propres à sa compagnie, un thème défini en commun. de France est la structure commune aux cinq académies qui le composent. Outre cette réunion traditionnelle, expression la plus solennelle de l’unité de l’Institut, il est fréquent que des Académies se retrouvent autour de projets communs, mettant à profit la multiplicité des talents et des compétences qu’elles rassemblent. Depuis 2004, la webradio Canal Académie permet aux membres de l’Institut, toutes Académies confondues, de diffuser leurs travaux et leurs productions au plus grand nombre.

L’Institut de France est la structure commune aux cinq académies, qui sont toutes représentées au sein de la commission administrative centrale. Celle-ci élit pour trois ans (renouvelables) le chancelier de l’Institut. La fonction est occupée, depuis le 1er janvier 2018, par Xavier Darcos, membre de l’Académie des sciences morales et politiques et de l’Académie française. Depuis la création de la charge de chancelier en 1952, sept des huit titulaires ont appartenu à l’Académie des sciences morales et politiques. Chaque Académie assure en outre à son tour, par ordre d’ancienneté, la présidence de l’Institut. Cette responsabilité échoit à l’Académie des sciences morales et politiques les années en -1 et en -6.

Les textes réglementaires, notamment la loi du 18 avril 2006 de programme pour la recherche, rappellent que les Académies s’administrent librement. La vocation de l’Institut de France est de les assister dans leur mission, en leur offrant un cadre et des services indispensables au bon déroulement de leurs travaux académiques et à la pérennité de leurs actions. Il gère aussi un important patrimoine culturel, qui comprend notamment la Bibliothèque de l’Institut et la Bibliothèque Mazarine.

 

Liens vers les sites

 

Institut de France

Académie française

Académie des inscriptions et belles-lettres

Académie des sciences

Académie des beaux-arts

Bibliothèque de l’Institut

Bibliothèque Mazarine

Canal Académie