Prix Madeleine Laurain-Portemer

Le prix Madeleine Laurain-Portemer a été fondé en 1998 par le doyen Jean Portemer, en mémoire de son épouse, spécialiste de Mazarin.

Ce prix annuel est destiné à récompenser l’auteur d’un ouvrage consacré à un sujet portant sur l’histoire des Temps modernes (1492-1789), sans distinction quant à la zone de géographie étudiée.

Le jury

Le jury du Prix Madeleine Laurain-Portemer est composé des membres de la section Histoire et Géographie de l’Académie.

Depuis sa création, le prix a été attribué à :

2018 – Bernard Barbiche pour l’ensemble de son œuvre, à l’occasion de la publication du tome III des Œconomies royales de Sully, Paris (Société de l’histoire de France), 2016, en collaboration avec David Buisseret

2017 – Dominique Julia pour l’ensemble de son œuvre à l’occasion de la publication de son ouvrage Le voyage aux saints. Les pèlerinages dans l’Occident moderne (XVe-XVIIIe siècles), Paris (EHESS-Seuil-Gallimard), 2016.

2016 – Monique Cottret pour son ouvrage Histoire du jansénisme, Paris (Perrin), 2016.

2015 – Christian Jouhaud pour son ouvrage Richelieu et l’écriture du pouvoir. Autour de la journée des Dupes, Paris (Gallimard), 2015.

2014 – Christopher Clark pour son ouvrage Les somnambules. Été 1914 : comment l’Europe a marché vers la guerre, Paris (Flammarion), traduction française, 2013.

2013 – Evelyne Lever pour l’ensemble de son œuvre.

2012 – Daniel Roche, pour l’ensemble de son oeuvre.

2011 – Joël Cornette, pour l’ensemble de son œuvre, à l’occasion de la parution de L’histoire de France, qu’il a dirigée aux Éditions Belin.

2010 – prix non attribué

2009 – Lucien Bély pour l’ensemble de son œuvre, à l’occasion de la publication de La France au XVIIe siècle. Puissance de l’État, contrôle de la société, Paris (PUF), 2009.

2008 – Denis Crouzet pour l’ensemble de son œuvre.

2007 – partagé entre Jean-Marc Moriceau pour Histoire du méchant loup, 3000 attaques sur l’homme en France (XVe-XXe siècle), Paris (Fayard), 2007 et Yvan Loskoutoff pour Rome des Césars, Rome des Papes. La propagande du cardinal Mazarin, Paris (Honoré Champion), 2007.

2006 – Robert C. Davis pour son ouvrage Esclaves chrétiens, maîtres musulmans, Paris (Jacqueline Chambon), 2006.

2005 – Françoise Hildesheimer pour son ouvrage Richelieu, Paris (Flammarion), 2004.

2004 – Tomiko Yoshida et Claudine Lebrun-Jouve, pour l’édition de l’Inventaire dressé après le décès du cardinal Mazarin en 1661 (Mémoires de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, XXX), Paris, 2004.

2003 – Michel Antoine pour l’ensemble de son œuvre.

2002 – Alain Gérard pour l’ensemble de son œuvre.

2001 – Jean-Pierre Poussou.

2000 – Bruno Neveu.

1999 – Jean-Pierre Bardet.

1998 – Yves-Marie Bercé.