Prix Charles Aubert – Histoire

Par testament, Charles Aubert, ancien conseiller d’Etat, décédé en 1999, a fait un legs à l’Académie, afin qu’elle distribue chaque année un prix à un juriste ou à un historien.
En sa mémoire, l’Académie décernera donc chaque année deux Grands Prix :

  • le Prix Charles Aubert – Histoire sur proposition de la section Histoire et Géographie
  • le Prix Charles Aubert – Droit sur proposition de la section Législation, Droit public et Jurisprudence
Depuis sa création en 2003, le Prix Charles Aubert – Histoire a été attribué à :

2021 – Jean-Yves Mollier, pour ses ouvrages  Interdiction de publier, Paris (Éditions Double Ponctuation), 2020 et Histoire des libraires et de la librairie de l’Antiquité jusqu’à nos jours, Paris,  (Imprimerie nationale) 2021.

2020 – Gilles Ferragu pour son ouvrage Otages, une histoire. De l’Antiquité à nos jours. Éditions Gallimard

2019 – Serge Bernstein pour l’ensemble de son œuvre.

2018 – Thierry Lentz, pour l’ensemble de son œuvre, à l’occasion de l’achèvement de la publication de la Correspondance générale de Napoléon Bonaparte par la Fondation Napoléon dont il est le directeur, Paris (Fayard), 2004-2018.

2017 – Pierre Mélandri pour l’ensemble de son œuvre, à l’occasion de la parution de son ouvrage Le siècle américain, une histoire, Paris (Perrin), 2016.

2016 – Dominique Bourel pour son ouvrage Martin Buber, sentinelle de l’humanité, Paris (Albin Michel), 2015.

2015 – Jean-Pierre Rioux pour son ouvrage Vive l’histoire de France !, Paris (Odile Jacob), 2015.

2014 – partagé entre Christian Pierret, fondateur du Festival de Géographie de Saint-Dié, et Francis Chevrier, fondateur des Rendez-vous de l’Histoire de Blois, pour leur action en faveur du rayonnement des disciplines historiques et géographiques.

2013 – Gérard Cholvy, pour l’ensemble de son oeuvre.

2012 – Alain Corbin, pour l’ensemble de son oeuvre.

2011 – Bernard Cottret, pour l’ensemble de son œuvre.

2010 – Prix non attribué.

2009 – Steve L. Kaplan pour l’ensemble de son œuvre.

2008 – René Pillorget pour l’ensemble de son œuvre.

2007 – Éric Roussel pour l’ensemble de son œuvre.

2006 – Haïm Korsia pour son ouvrage Être juif et français. Jacob Kaplan, le rabbin de la République, Paris (Privé), 2006.

2005 – Jean-Christian Petitfils pour l’ensemble de son oeuvre.

2004 – Jean-Marc Moriceau, Moriceau pour l’ensemble de son oeuvre.

2003 – André Zysberg, pour l’ensemble de son œuvre.