Prix Pierre-Georges Castex de littérature française

Ce Prix annuel est destiné à couronner une étude d’histoire ou de critique littéraire, écrite dans notre langue, consacrée pour l’essentiel à une œuvre ou à des œuvres appartenant au patrimoine national, de préférence déjà publiée, ou bien en voie de publication.

Le prix est décerné sur proposition d’un jury spécifique composé de membres de l’Académie.

Les lauréats
  • 2020 – Jean-Baptiste Amadieu pour son ouvrage Le Censeur critique littéraire. Les jugements de l’Index, du romantisme au naturalisme, Paris (Éditions Hermann), 2019.

  • 2019 – Christian Galantaris pour son ouvrage, Balzac. Qui êtes-vous ?, Paris (Ipagine), 2018.

  • 2018 – Bertrand Marchal pour l’ensemble de son œuvre.

  • 2017 – Nathalie Preiss pour l’ensemble de son œuvre.

  • 2016 – Michel Jarrety pour l’ensemble de son œuvre consacrée à Paul Valéry.

  • 2015 – Philippe Desan, Montaigne, une biographie politique, Paris (Odile Jacob), 2014.

  • 2014 – Tetsuya Shiokawa pour l’ensemble de son œuvre.

  • 2013 – Vlad Alexandrescu, Croisées de la modernité. Hypostases de l’esprit et de l’individu au XVIIe siècle, Bucarest (Zeta), 2012.

  • 2012 – Gérard Ferreyrolles pour l’ensemble de son oeuvre.

  • 2011 – Dominique Descotes, professeur à l’Université de Clermont-Ferrand II, pour l’ensemble de son œuvre.

  • 2010 – Béatrice Guion pour l’ensemble de son œuvre.

  • 2009 – Jacques Le Brun pour l’ensemble de son œuvre à l’occasion de la parution de son ouvrage Le pouvoir d’abdiquer. Essai sur la déchéance volontaire, Paris (Gallimard), 2009.

  • 2008 – Pierre Brunel pour l’ensemble de son œuvre.

  • 2007 – Philippe Sellier pour l’ensemble de son œuvre.

  • 2006 – Monique et Bernard Cottret pour leur étude Jean-Jacques Rousseau en son temps, Paris (Fayard), 2005.

  • 2005 – Antoine Compagnon pour son essai Les Antimodernes, Paris (Gallimard), 2005.

  • 2004 – Nadine Satiat pour son ouvrage Maupassant, Paris (Flammarion), 2003.

  • 2003 – Tony Gheeraert, Le chant de grâce. Port Royal et la poésie d’Arnauld d’Andilly à Racine, Paris (Honoré Chammpion), 2003.

  • 2002 – Bernard Duchatelet, Romain Rolland tel qu’en lui-même, Paris (Albin Michel), 2002.

  • 2001 – Jean-Jacques Lefrère, Arthur Rimbaud, Paris (Fayard), 2001.

  • 2000 – Yves Coirault pour l’ensemble de son œuvre.

  • 1999 – Jean-Luc Steinmetz, Stéphane Mallarmé. L’absolu au jour le jour, Paris (Fayard), 1998.

  • 1998 – Roger Duchêne, Molière, Paris (Fayard), 1998.