Prix Jean Sainteny

Ce prix annuel est destiné à couronner un ouvrage concernant le développement politique, économique ou culturel ou les relations internationales, notamment en Asie du Sud-Est et en Afrique, dans l’esprit qui fut celui de l’action de Jean Sainteny.

Il est décerné sur proposition de la section Histoire et Géographie de l’Académie.

Les lauréats
  • 2020 – Hervé Gaymard pour son ouvrage Un homme en guerres, voyage avec Bernard Fall, Paris (Editions des Equateurs), 2019.

  • 2019 – Frédéric Turpin pour son ouvrage La France et la francophonie. Histoire d’un ralliement difficile, Paris (Les Indes savantes), 2018.

  • 2018 – Sabine Jansen pour son ouvrage Les boîtes à idées de Marianne. État, expertise et relations internationales en France, Paris (Cerf), 2017.

  • 2017 – Pierre-François Souyri pour son ouvrage Moderne sans être occidental. Aux origines du Japon aujourd’hui, Paris (Gallimard), 2016.

  • 2016 – Max Schiavon pour son ouvrage La guerre du Rif. Un conflit colonial oublié. Maroc 1925-1926, Paris (Pierre de Taillac), 2016.

  • 2015 – Thomas Vaisset pour sa thèse L’amiral Thierry d’Argenlieu. La mer, la foi, la France, soutenue à l’Université Paris Ouest Nanterre La Défense.

  • 2014 – Olivier Grenouilleau pour son ouvrage Qu’est-ce que l’esclavage ? Une histoire globale, Paris (Gallimard), 2014.

  • 2013 – Sylvie Brunel pour l’ensemble de son œuvre.

  • 2012 – Olivier Sibre, Le Saint-Siège et l’Extrême-Orient (Chine, Corée, Japon) de Léon XIII à Pie XII (1880-1952), Rome (Collection de l’Ecole française de Rome), 2012.

  • 2011 – Pierre Journoud, De Gaulle et le Vietnam (1945-1969), Paris, (Tallandier), 2011.

  • 2010 – Sarah Mohamed-Gaillard, L’Archipel de la puissance ? La politique de la France dans le Pacifique Sud de 1946 à 1998 , Bruxelles (Peter Lang), 2010

  • 2009 – Marc Michel, Essai sur la colonisation positive. Affrontements et accommodements en Afrique noire. 1830-1930, Paris (Perrin), 2009.

  • 2008 – Christian Grataloup, Géohistoire de la mondialisation. Le temps long du Monde, Paris (Armand Colin), 2007.

  • 2007 – Philippe Frey pour son ouvrage 50 degrés. Déserts brûlants, Paris (Jean-Claude Lattès), 2006.

  • 2006 – Jean de La Guérivière pour son ouvrage Indochine, l’envoûtement, Paris (Editions du Seuil), 2006.

  • 2005 – Bernard Debré pour son action en Chine, à l’occasion de la parution de son ouvrage Le Roman de Shanghaï, Paris (Editions du Rocher), 2005.

  • 2004 – Pierre Pélissier pour son ouvrage Dien Bien Phu, Paris (Perrin), 2004.

  • 2003 – Etienne Vo Duc-Hanh, La place du catholicisme dans les relations entre la France et le Viêt-Nam de 1887 à 1903, 3 vol, Berne-Bruxelles-Francfort-Vienne (Peter Lang), 2002.

  • 2002 – François-Georges Dreyfus pour son ouvrage 1919-1939. L’engrenage, Paris (de Fallois), 2002.

  • 2001 – Maurice Albord pour son ouvrage L’armée française et les Etats du Levant 1936-1946, Paris (CNRS Editions), 2000.

  • 2000 – Geneviève Wiels pour l’ensemble de ses reportages télévisuels.

  • 1999 – Christine Lévisse-Touzé, L’Afrique du Nord dans la guerre 1939-1945, Paris (Albin Michel), 1998.