Olivier Houdé élu académicien au fauteuil de Lucien Israël (3 décembre 2018)

Olivier Houdé, professeur de psychologie du développement à l’université Paris Descartes, a été élu membre titulaire de l’Académie des sciences morales et politiques au cours de la séance ordinaire du lundi 3 décembre 2018. Il a recueilli 19 voix sur 37 votants au cinquième tour de scrutin. Il succède sur le fauteuil 4 de la section Philosophie au cancérologue Lucien Israël, décédé le 9 juin 2017.

Âgé de 55 ans, M. Olivier Houdé a été instituteur avant de suivre des études de psychologie à l’université Paris-Descartes où il a soutenu en 1991 une thèse intitulée Le contigu, le substituable et le nécessaire : étude développementale de la catégorisation. Titulaire en 1994 d’une habilitation à diriger des recherches, il est depuis 1995 professeur de psychologie à l’université Paris-Descartes. Il a également obtenu, en 1998, un DEA de neurosciences auprès de l’université Claude Bernard (Lyon 1).

Le Professeur Houdé s’est imposé comme un des meilleurs spécialistes des neurosciences. Il est en particulier connu pour sa théorie novatrice de l’inhibition cognitive, qu’a fait connaître au grand public son ouvrage Apprendre à résister (Le Pommier, 2014). Le Laboratoire de Psychologie du Développement (LaPsyDÉ), qu’il dirige depuis 1998, explore dans le même esprit les mécanismes du développement et de l’apprentissage, au croisement de la psychologie de l’enfant, de la pédagogie et de la biologie humaine.

Ses compétences ont désigné le Professeur Houdé pour faire partie de nombreuses commissions d’experts. Il est notamment membre du conseil scientifique de l’Enseignement scolaire à la direction générale de l’Enseignement scolaire. Il est en outre, depuis le 1er septembre 2018, l’administrateur de l’Institut universitaire de France (IUF), après en avoir été membre junior (1997-2002) puis senior (2007-2012).

L’Académie des sciences morales et politiques avait distingué le Professeur Houdé dès 2002 en lui attribuant, conjointement avec Bernard Mazoyer et Nathalie Tzourio-Mazoyer, le Prix Dagnan-Bouveret pour leur ouvrage Cerveau et psychologie. Introduction à l’imagerie cérébrale anatomique et fonctionnelle. L’Académie des sciences en 2014 et l’Académie française en 2016 ont également récompensé ses travaux. Il a été élu en 2018 membre de l’Académie des technologies.

Le nouvel académicien sera reçu parmi ses confrères après approbation de son élection par décret présidentiel. Il lui reviendra de prononcer sous la Coupole de l’Institut, dans le courant de l’année 2020, l’éloge de son prédécesseur Lucien Israël.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.