Jean-Robert Pitte : La carte, préalable à toute géographie

Cartes et cartographie : représenter les mondes

Cycle Histoire et philosophie des sciences
Les 5 à 7 de l’Académie des sciences

 

Le mardi 25 février, le « 5 à 7 » du cycle « Histoire et philosophie des sciences » de l’Académie de sciences avait pour thème « Cartes et cartographie : représenter les mondes ».
Cette séance, placée sous la présidence d’Etienne Ghys, secrétaire perpétuel de l’Académie des sciences, de Claude Debru, membre de l’Académie des sciences, et de Jean-Robert Pitte, secrétaire perpétuel de l’Académie des sciences morales et politiques, se proposait de réfléchir à l’importance de la pratique cartographique. Pratique ancienne, remontant au second millénaire avant notre ère, cette pratique n’a cessé de s’amplifier jusqu’aux moyens modernes de géolocalisation actuels, répondant à des besoins variés, tant commerciaux, de navigation, militaires, administratifs, que pédagogiques  – qu’on se souvienne des cartes de Vidal de la Blache qui ornaient les salles de classe.

Au cours de la soirée, cette pratique millénaire de la cartographie a été abordée à travers le prisme du regard d’un mathématicien avec Patrick Popescu-Pampu, professeur de mathématique au Laboratoire Paul Painlevé, université de Lille : « Gérard Mercator et l’art de spiraler en allant tout droit », puis de deux géographes, avec Gilles Palsky, professeur à l’université Paris 1 Panthéon Sorbonne, « Communiquer par les cartes » et Jean-Robert Pitte, secrétaire perpétuel de l’Académie des sciences morales et politiques, « La carte, préalable à toute géographie ». Enfin, la conservatrice en chef à la Bibliothèque nationale de France, département des cartes et plans, Catherine Hofmann, a présenté « La cartographie dans tous ses états ».

Dans sa communication, Jean-Robert Pitte a rappelé que la géographie, discipline qui remonte à la plus haute Antiquité, s’attache à décrire la planète sous tous ses aspects (reliefs, climats, végétation, occupation humaine, artefacts anthropiques) et donc à localiser et étudier la réparation de ces phénomènes. Les cartes, quelles que soient les formes qu’elles aient prises – des premières gravures rupestres de la vallée des Merveilles en France ou du val Camonica en Italie à Google maps – sont donc un préalable nécessaire, mais pas suffisant, à toute géographie.
En effet, une fois la représentation cartographique réalisée – travail qui peut être lent et fastidieux -, commence alors la véritable démarche géographique qui consiste à expliquer pourquoi les réalités terrestres se localisent ici plutôt que là, quelles sont leurs frontières et les raisons de leurs limites.
Jean-Robert Pitte a rappelé que les cartes, selon l’expression célèbre mais parfois mal comprise d’Yves Lacoste (« La géographie ça sert d’abord à faire la guerre »), ont longtemps eu pour fonction première de permettre aux militaires de maîtriser les territoires. C’est pour cette raison que les cartes topographiques représentent encore aujourd’hui avec des pictogrammes particuliers les vignes ou les vergers, cultures pérennes qui peuvent présenter un obstacle à l’avancée ou à l’établissement des armées, alors que les cultures saisonnières en openfield (paysages agraires à champs ouverts), sont uniformément représentées en blanc.
Il existe, à côté de ces cartes topographiques, la possibilité de réaliser une infinité de cartes thématiques qui représentent un ou deux phénomènes et qui, croisées les unes avec les autres, permettent de faire émerger des logiques d’organisation de l’espace. Ainsi, par exemple, la superposition de la carte des pistes cyclables en Europe et celle des régions protestantes ou catholiques est riche d’enseignement sur ces pratiques corrélées à ces cultures religieuses.
La cartographie est donc un préalable à toute démarche géographique et permet de révéler l’imbrication de phénomènes matériels et immatériels dont le croisement et les liens peuvent apparaître à l’occasion d’une carte.

 

Sur le site de l’Académie des sciences

Télécharger les résumés des interventions
Voir ou revoir l’ensemble des interventions

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.