Calendrier d’élection au fauteuil laissé vacant par le décès de Prosper Weil

Le fauteuil IV de la section Législation, droit public et jurisprudence a été déclaré vacant lors de la séance ordinaire de l’Académie des sciences morales et politiques du lundi 7 janvier 2019. Il était auparavant occupé par M. Prosper Weil, décédé le 3 octobre 2018.

Les candidatures seront reçues au secrétariat de l’Académie à compter de ce jour et jusqu’au lundi 11 février 2019 inclus.

L’élection se tiendra lors de la séance ordinaire du lundi 18 mars 2019.

Création de la Fondation pour l’écriture (17 décembre 2018)

La convention de création de la Fondation pour l’écriture a été officiellement signée le lundi 17 décembre au Palais de l’Institut entre Jean-Robert Pitte, secrétaire perpétuel de l’Académie des sciences morales et politiques, et les quatre fondations d’entreprise partenaires (la Fondation Aéroports de Paris, la Fondation M6, la Fondation SNCF et la Fondation Sycomore).

Établie pour trois ans sous forme d’une fondation abritée par l’Académie des sciences morales et politiques, la Fondation pour l’écriture a pour vocation de soutenir toutes les initiatives dont le but est de transmettre le plaisir d’écrire, notamment auprès des publics d’enfants, d’adolescents et de jeunes adultes qui en sont le plus éloignés.

Elle consacrera l’essentiel de ses moyens, dans un premier temps, au développement de l’association Le Labo des histoires, qui depuis 2011 propose des ateliers d’écriture gratuits pour les jeunes de moins de 25 ans, afin qu’elle puisse étendre son offre à l’ensemble du territoire français. Philippe Robinet, président d’honneur et fondateur du Labo des histoires, Emmanuel Davidenkoff, président, Charles Autheman, délégué général, et de nombreux représentants des équipes du Labo des histoires étaient présents à l’événement.

Le secrétaire perpétuel Jean-Robert Pitte a rappelé, dans son allocution, l’enjeu de la maîtrise de l’écriture et de la lecture dans la formation de la jeunesse. Il a en particulier cité le philosophe Gaston Bachelard, qui fut membre de l’Académie des sciences morales et politiques :

Écrire, c’est réfléchir aux mots, c’est entendre les mots avec toute leur résonance. Dès lors, l’être écrivant est l’être le plus original qui soit, le moins passif des penseurs.

Lire le communiqué de presse.

Éric Roussel élu académicien au fauteuil de Claude Dulong-Sainteny (10 décembre 2018)

Éric Roussel, journaliste et biographe, a été élu membre titulaire de l’Académie des sciences morales et politiques au cours de la séance ordinaire du lundi 10 décembre 2018. Il a recueilli 19 voix sur 37 votants au second tour de scrutin. Il succède sur le fauteuil 6 de la section Histoire et Géographie à l’historienne Claude Dulong-Sainteny, décédée le 29 octobre 2017.

Né en 1951, Éric Roussel est docteur en droit, licencié ès lettres et diplômé d’études supérieures de science politique. Il a fait ses premières armes au journal Le Monde de 1979 à 1984 en tant que critique littéraire, avant de collaborer, en cette même qualité, au Figaro littéraire. Il appartient par ailleurs au comité de rédaction de La Revue des Deux Mondes.

En parallèle, il se lance dans la rédaction de biographies des grandes figures politiques françaises de la seconde moitié du XXe siècle. Après Georges Pompidou en 1984, viendront Jean Monnet (1995), Charles de Gaulle (2002), Pierre Mendès France (2007), François Mitterrand, de l’intime au politique (2015), et, en 2018, Valéry Giscard d’Estaing. Fruit de dépouillements étendus, nourris d’archives et de témoignages inédits et composés dans un strict souci d’objectivité, ces ouvrages se sont imposés comme de solides références, couronnées de multiples prix littéraires ou académiques. Leur succès public n’a pas été moins important, comme en témoigne la réédition de plusieurs d’entre eux en collection de poche ou leur traduction en langue étrangère.

Le nouvel académicien est également l’auteur d’un récit historique, Le Naufrage. 16 juin 1940, publié dans la célèbre collection « Les journées qui ont fait la France » chez Gallimard en 2009. En 2016, il a signé un essai original, Nicolas Sarkozy, de près, de loin, issu pour partie des entretiens que lui a accordés l’ancien président de la République. On lui doit en outre l’édition des souvenirs inédits de Gaston Palewski, Jacques Benoist-Méchin et Bertrand de Jouvenel, ainsi que de correspondances de Pierre Mendès France et Georges Pompidou.

Éric Roussel a été, de 2007 à 2010, membre de la commission « Histoire et sciences de l’homme » du Centre national du livre. Il a présidé, de 2007 à 2016, l’Institut Pierre Mendès France, destiné à approfondir la connaissance de la vie et de l’action de l’ancien président du Conseil. Il siège toujours au sein de son conseil d’administration et de son conseil scientifique. Il est membre de l’Académie de Versailles, qu’il a présidée de 2000 à 2002, et des jury du prix des Ambassadeurs, du prix Cazes, du prix Méditerranée et du prix de la Fondation Stéphane Bern pour l’Histoire de l’Institut de France.

L’Académie des sciences morales et politiques avait déjà distingué Éric Roussel en 2007 en lui attribuant le grand prix d’histoire Charles Aubert pour l’ensemble de son œuvre. Il sera reçu parmi ses confrères après approbation de son élection par décret présidentiel. Il lui reviendra de prononcer sous la Coupole de l’Institut, dans le courant de l’année 2020, l’éloge de son prédécesseur Claude Dulong-Sainteny.