L’enseignement des sciences économiques et sociales au lycée

En avril 2008, l’Académie des sciences morales et politiques a organisé un jury international pour évaluer les programmes et les manuels de sciences économiques et sociales dans les lycées français. La critique fut sévère. Pierre-André Chiappori la résuma en quelques mots : « On aimerait pouvoir dire que l’élève ne retirera de cet enseignement que peu de bénéfices. Mais même cette conclusion paraît trop optimiste ; il est difficile d’écarter l’hypothèse que cet enseignement, inadapté dans ses principes et biaisé dans la présentation, soit en fait néfaste ».

Ce rapport fut remis au ministre de l’Éducation nationale, Xavier Darcos, et à la commission présidée par Roger Guesnerie et mandatée par le ministre pour préparer une réforme des programmes. Les travaux de la Commission débouchèrent en 2010 sur un certain nombre de réformes (lire le rapport).

En avril 2016, l’Académie a décidé de renouveler l’exercice. Comme en 2008, elle a demandé à des économistes internationaux d’examiner le programme et les manuels, chacun se penchant sur les ouvrages d’une maison d’édition différente. Quoique francophones, les personnes interrogées poursuivent leur activité professionnelle en dehors de la France.

Les six maisons d’édition, membres de l’Association Savoir Lire, et les économistes désignés pour analyser leurs manuels sont les suivants :

– Belin : Yann Coatanlem, président du Club Praxis (lire le rapport).
– Bordas : Olivier Blanchard, ancien économiste en chef du FMI (lire le rapport).
– Hachette : Kevin H. O’Rourke, professeur d’histoire économique à All Souls College, Oxford (lire le rapport).
– Hatier : Salvador Barberà, professeur d’économie à l’Universitat Autònoma de Barcelona, et président de la Commission pédagogique de l’Association espagnole des sciences économiques (lire le rapport).
– Magnard : Thomas Philippon, professeur d’économie, New York University (lire le rapport).
– Nathan : Bernard Salanié, professeur d’économie, Columbia University (lire le rapport).

La Section Économie politique, Statistique et Finances de l’Académie organise deux rencontres au Palais de l’Institut de France (23 quai de Conti) afin d’encourager un débat sur les enjeux de cette enquête :

la première, intitulée « Le diagnostic », dans la matinée du 30 janvier 2017 (9 heures – 12 heures 30) ;
la seconde, intitulée « Les propositions », le 27 février 2017 (mêmes horaires).

Cette enquête a été réalisée avec le soutien de l’American Foundation for the Paris School of Economics.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.