Graine d’académie :
La liberté d’expression cinq ans après Charlie

Projet des lycéens du groupe de préparation à Sciences Po
(1ère – Lycée international François 1er, Fontainebleau)
présenté en 2020 dans le cadre de « Graine d’Académie » sur le thème du pouvoir

Le projet « 2015-2020, la liberté d’expression cinq ans après Charlie » a conquis l’Académie par l’acuité et l’intégrité de son questionnement ainsi que par la richesse des outils de réflexion qu’il a mis en œuvre pour cerner la complexité du sujet traité, outils qui ont permis de le traiter avec distance, rigueur et .. humour. Le contexte de l’année 2020 – entre pandémie et examen de la loi Avia – n’a fait que renforcer sa pertinence.

La parole est aux lycéens qui l’ont mené avec autant de ténacité que de brio, accompagnés par François Rubellin, leur professeur d’histoire :

« Candidater au programme éducatif « Graine d’académie » de l’Académie des sciences morales et politiques s’est imposé comme une évidence pour le groupe « Prépa sciences-Po » du Lycée François 1er de Fontainebleau.
La découverte du thème de l’édition 2020 – « Le pouvoir » – ne fit que confirmer notre enthousiasme initial de principe. Passionné par les sciences politiques (nous sommes réunis dans un enseignement hebdomadaire préparant à l’admission aux IEP) et, au-delà , par les enjeux civiques et culturels auxquels notre promotion et, plus largement, notre génération – celle de la guerre en Irak au hasard (nous sommes né-e-s en 2003) – sont et seront confrontées, notre groupe ambitionne de mettre nos énergies individuelles en commun pour réaliser un travail de triple dimension culturelle, morale et politique entre un passé proche et un avenir qui l’est par définition également. Plus près de nous : nous avions à peine douze ans il y a cinq ans, en 2015, année des attentats furtivement commémorés cette année.  Si loin… si proches !

Aussi le thème de notre projet pour « Graine d’académie » s’est-il imposé à nous : « 2015-2020, la liberté d’expression cinq après « Charlie » : pouvoir des mots, pouvoir des mages, pouvoir des idées et des convictions, comment les concilier dans un monde et un siècle de tous les possibles ? »

Concrètement, notre projet a consisté dans la publication en ligne et sur format papier d’un travail collectif lycéen associant réalisations graphiques, statistiques, historiques, philosophiques et politiques, ainsi qu’entretiens et recensions.
Il a trouvé matière à s’incarner et se concrétiser grâce aux opportunités extraordinaires que l’Académie nous a offertes avec des entretiens et des conférences d’académicien-nes, au premier rang desquel-les Mireille Delmas-Marty et Rémi Brague.

Lundi 9 mars, nous sommes venus à l’Académie pour réaliser un entretien avec Mireille  Delmas-Marty et assister à la communication prononcée par Rémi Brague sur « L’Islam et le pouvoir » lors de la séance hebdomadaire des académiciens sur le thème du pouvoir. Dans les jours qui ont suivi, nous avons poursuivi nos lectures et avons adressé des questions aux deux académiciens. »

 

 

Et pendant le confinement, la réflexion s’est poursuivie sans relâche et les lycéens n’ont jamais confiné leur liberté de pensée.

Car le résultat, le voilà  : ce numéro de L’Ordonnance  publié sur le site du Lycée international François 1er, accessible à tous car prescrit sans modération.

L’antidote n’est-il pas un remède spécifique et radical contre les effets nocifs d’une situation pénible ?  

 

Télécharger le Hors-série spécial de L’Ordonnance 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.