Michel Pébereau

Michel PÉBEREAU

(né le 23 janvier 1942)

G. O.   C.

Élu, le 26 novembre 2007, dans la section Économie politique, Statistique et Finances,
au fauteuil laissé vacant par le décès de Pierre Tabatoni

Fauteuil n°2

Président de l’Académie en 2017

 


Carrière          Œuvres          Travaux Académiques          Conférences


 

Carrière

 

Michel Pébereau, qui est né en 1942, a eu une brillante carrière dans l’administration, puis dans la banque, tout en jouant un rôle important dans des institutions d’enseignement et des organes d’intérêt général.

Après des études à l’école Polytechnique (1961-63) et à l’ENA (1963-67), il passe quatre années à l’Inspection des Finances et onze à la Direction du Trésor, tout en participant aux cabinets de Valéry Giscard d’Estaing, Ministre de l’Economie et des Finances, comme chargé de mission puis conseiller technique (1970-74), et de René Monory, Ministre de l’économie, comme Directeur puis chargé de mission auprès du Ministre (1978-81).

Entré au Crédit Commercial de France (CCF) fin 1982 comme Directeur Général délégué, il en conduit la privatisation puis en devient PDG en 1987. Il en assure le développement dans la rentabilité de 1987 à 1993. Nommé PDG de la Banque Nationale de Paris (BNP) en mai 1993, il la privatise en novembre. La réorganisation, la modernisation, la rentabilisation et le développement de la banque permettent à celle-ci de prendre le contrôle de Paribas en 1999 au terme de la bataille boursière sans précédent qu’il a lancée. La création de BNP Paribas est un réel succès industriel, financier et humain. Après avoir fait décider la séparation des fonctions de Président et de Directeur général en 2003, Michel Pébereau reste Président de BNP Paribas, qui devient la 2ème banque de la zone euro par sa capitalisation boursière, jusqu’en 2011. Il en est Président d’honneur, et est Président de la Fondation BNP Paribas depuis lors. Il est associé gérant de la société M.J.P. Conseil qu’il a créée en 2014.

Michel Pébereau est une des figures de premier plan du monde bancaire et financier international. Il a été membre de 1994 à 2011 de l’Institut International d’Etude Bancaire (IIEB), l’un des fondateurs en 2001 de l’European Financial Round Table (EFRT), qu’il a présidée de mai 2009 à novembre 2011, et Président de la Fédération Bancaire Européenne de 2004 à 2008. Il a été membre de l’International Monetary Conférence et l’a présidée en 2004, de l’International Capital Markets Advisory Committee de la Federal reserve Bank of New York (Etats-Unis), de l’International Advisory Panel of Monetary Authority of Singapore, et de l’International Business Leader’s Advisory Council for the Mayor of Shangaï (IBLAC). Il a participé, comme membre, au Conseil d’Administration ou de surveillance de nombreuses sociétés : Sanofi, CEP Communication, DMC, UAP, Elf, Galeries Lafayette, Dresdner Bank, Lafarge, Renault, AXA, Total, EADS puis Airbus. Il est actuellement membre du conseil d’administration de Pargesa.

Esprit libéral, convaincu des bienfaits d’une économie de liberté et de responsabilité, de l’efficacité des marchés et la nécessité de leur régulation, il développe ses thèses avec une clarté, une précision et un équilibre qui en font l’un des hommes d’entreprise les plus écoutés et influents.

Parallèlement à sa vie professionnelle, Michel Pébereau s’est en permanence mobilisé au service de l’enseignement supérieur : comme maître de conférences à l’Ecole Polytechnique et à l’ENSAE ; à l’Institut d’Etudes Politiques de Paris, comme maître de conférences de 1968 à 1981, puis professeur du cours sur la politique économique de la France de 1981 à 1997. Il a publié, en appui à ce cours, trois ouvrages consacrés à la politique économique (les instruments, les objectifs, et les relations économiques, commerciales et financières internationales). Entré au Conseil de direction de l’IEP en 1984, il en a été élu Président, chaque année, de 1989 à 2012. Il est membre du Conseil d’Administration de la Fondation Nationale des Sciences Politiques depuis 2001.

Il a été Président suppléant de la Commission de Contrôle des Films Cinématographiques de 1981 à 1985, Président de la Commission d’aide à la distribution des films de 1987 à 1989, et membre des Conseils d’administration du CNRS et de l’Ecole Polytechnique. Appelé par Raymond Barre à sa succession en 2004, il devient Président du Conseil de surveillance de l’Institut Aspen France jusqu’en 2010. Il a été membre du Haut Conseil de l’Education de 2006 à 2012.

Michel Pébereau est membre du Conseil d’Orientation de l’Institut de l’entreprise depuis Janvier 1990. Il y a eu la responsabilité de plusieurs rapports dont un sur la stratégie du capital et de l’actionnariat et l’autre sur le capitalisme du XXIème siècle. Il y a engagé une politique visant à faire découvrir les réalités de l’entreprise aux professeurs de Sciences Economiques et sociales des lycées. Président de l’Institut de l’entreprise de 2005 à 2010, il en a développé le rayonnement. Il a notamment organisé un « débat 2007 » à l’occasion des élections présidentielles, préfacé et publié un ouvrage collectif de l’Institut : « C’est possible, voici comment ». Il en est Président d’honneur depuis 2011.

Michel Pébereau a, en 2005, porté la responsabilité d’un rapport sur la dette publique de la France. Sollicité par Thierry Breton, Ministre de l’Economie et des Finances, pour une étude de ce sujet, il a eu l’accord de celui-ci pour confier ce rapport à une commission qu’il a constituée et présidée, de vingt personnalités de sensibilités et d’horizons très divers : « Rompre avec la facilité de la dette publique : pour des finances publiques de notre croissance économique et de notre cohésion sociale ». Il a été membre du Comité de Suivi de la Revue Générale des Politiques Publiques de 2007 à 2012.

Au cours des dernières années, Michel Pébereau a présidé deux groupes de travail de l’Institut Montaigne consacrés à la question « Comment concilier régulation financière et croissance : 20 propositions » en 2012 et sur « Temps de travail : mettre fin aux blocages » en 2014, et co-présidé un groupe de travail « Pour réussir la transition énergétique » en 2019. A l’Institut de l’entreprise, il a présidé un groupe de travail consacré aux consolidations budgétaires en Europe qui a rendu, fin 2015/début 2016, des rapports sur l’Espagne, l’Irlande, et l’Italie. Ce groupe a produit en 2017 un rapport sur la France : « Dépense publique : l’état d’alerte (Réviser et réduire la dépense publique pour renouer avec la prospérité) ».

Michel Pébereau a été élu « Stratège de l’année », par le quotidien économique La Tribune en 2001 ; « Financier de l’année » par l’Association Nationale des Docteurs es Sciences Economiques en 2001, et à nouveau en 2009. En 2011, il a reçu le  « Grand prix de l’économie » (jury réuni par Les Echos et Radio classique) et « The Banker Lifetime Achievement Award ».

Michel Pébereau a présenté des critiques d’ouvrages de Science-Fiction successivement dans le mensuel « La Recherche », l’hebdomadaire « Le Journal du Dimanche » et sur « Canal Académie ».

Membre du conseil d’administration de la Fondation ARC pour la Recherche sur le Cancer en 2012, il a été élu Président de 2014 à 2018, et en est devenu Président d’honneur. Il est Président du Centre des Professions Financières depuis 2014.

Il est Président de l’association du Club des Partenaires de TSE et Membre du conseil d’administration de la Fondation Jean-Jacques Laffont -Toulouse School of Economics depuis 2008. Il a été élu Président de la Fondation en décembre 2018.

Michel Pébereau a été élu à l’Académie des Sciences Morales et Politiques le 26 novembre 2007. Président de l’ASMP en 2017, il a choisi comme sujet d’études « Réformes et transformations » et préfacé l’ouvrage rassemblant les communications, qui a été publié par les PUF.

Il est Grand Officier de la Légion d’Honneur et Commandeur de l’Ordre National du Mérite.

 

Œuvres

 

  • La politique économique de la France (3 vol.), 1. Les instruments (1985), 2. Les objectifs (1987), 3. Les relations économiques, financières et monétaires internationales (1990)
  • La France face à sa dette (2006)
  • C’est possible ! Voici comment… (2007)
  • Réformes et transformations (dir.) (2018)

Travaux académiques

Notice

 

Séances solennelles

 

Communication en séances hebdomadaires

Conférences