Projet Technologies émergentes et sagesse collective (TESaCO)

Un projet triennal de l’Académie, soutenu par la Fondation Simone et Cino Del Duca

 

 

 

Le projet « Technologies émergentes et sagesse collective » (TESaCo) s’inscrit dans le cadre des travaux de l’Académie des sciences morales et politiques avec le soutien de la Fondation Simone et Cino Del Duca. Il vise à apporter la contribution de l’Académie à l’une des problématiques majeures de l’époque : prendre la mesure de l’impact des nouvelles technologies, dans leurs effets séparés et conjugués, et préparer la société et ses membres à leur donner la place et l’orientation qu’ils jugent les meilleures.
Les technologies émergentes forment un ensemble aux contours mouvants, mais comportant au moins les domaines à haut potentiel suivants : les technologies de l’information et de la communication (TIC), en y incluant l’intelligence artificielle et la robotique ; les biotechnologies ; les technologies dérivées des sciences cognitives et des neurosciences ; les nanotechnologies. Ces différents domaines sont en constante interaction, et leurs synergies souvent imprévisibles amplifient leurs effets disruptifs, qui s’étendent à la plupart des activités humaines.

La question centrale à laquelle il s’agit d’apporter une réponse est celle-ci : quels moyens nos sociétés peuvent-elles et doivent-elles se donner pour acquérir une sagesse collective, c’est-à-dire la capacité de prendre les meilleures décisions quant au développement et à l’usage des nouvelles technologies ? Une telle capacité implique celle d’apprécier, en temps utile, leurs potentialités à court et moyen terme (5-20 ans), et de mesurer leurs impacts anthropologiques, sociaux, éthiques, politiques, économiques : c’est précisément la tâche des organismes de prospective et de centres de recherche en sciences humaines. TESaCo s’appuiera sur leurs travaux et s’efforcera d’en dégager les leçons principales. Mais si la juste appréciation des faits et des possibilités est nécessaire, la sagesse ne s’y réduit pas : elle requiert la prise en compte équilibrée des risques et avantages potentiels, mesurés à l’aune des intérêts et des valeurs de toutes les parties prenantes, dans l’horizon du long terme. Quelle méthodologie peut-elle permettre à la société, et en particulier à la nôtre, de tendre vers cette sagesse ? Quels dispositifs, combinant la prospective, la pédagogie, la concertation à tous les niveaux pertinents de l’organisation social et politique faut-il imaginer ?

Le petit groupe qui anime le projet, sous la direction de Daniel Andler, au sein de l’Académie des sciences morales et politiques, s’appuie sur de nombreuses collaborations : avec des organisations nationales et étrangères, dont diverses académies (les académies des sciences, des technologies, de pharmacies sont d’ores et déjà impliquées), des think tanks, des organismes d’État tels que la CNIL, des chaires spécialisées, et avec des personnalités universitaires mais également des prospectivistes, des responsables politiques, des spécialistes des systèmes de formation, des spécialistes de l’application des nouvelles technologies dans des secteurs tels que l’éducation, la santé, le droit, la politique publique, la délibération collective, la sécurité et la défense nationale.

Les travaux, qui se dérouleront sur trois ans, sans préjuger de prolongements ultérieurs, consisteront pour une large part en l’organisation de colloques et journées d’étude, en la production de notes et d’ouvrages, et en la constitution d’un espace de documentation et de dialogue au service de l’Académie, ouvert aux organismes et personnes impliquées dans le projet, largement accessible sur internet.

Un colloque de lancement aura lieu à l’Institut les jeudi 30 et vendredi 31 janvier 2020. Destiné à un public restreint d’académiciens, de spécialistes et de décideurs des secteurs public et privé, il aura pour double objectif de présenter le projet, en mettant l’accent sur les collaborations sur lesquelles il s’appuiera, et d’entrer dans le vif du sujet, grâce à l’apport d’un groupe varié d’intervenants remarquables et à de nombreux temps de discussion.

Inscription sur demande en écrivant à : tesaco@asmp.fr 

Programme prévisionnel à télécharger ici