François d’Orcival

François d’ORCIVAL

(Amaury de Chaunac-Lanzac, dit)

(né le 11 février 1942 à Aurignac, Haute-Garonne)

  O.   

Élu, le 23 juin 2008, dans Histoire et Géographie
au fauteuil laissé vacant par le décès de Henri Amouroux

Fauteuil n°3

Président de l’Académie pour l’année 2018

 


Carrière     Œuvres     Travaux Académiques     Discours et conférences


 

 

Carrière

 

Étudiant diplômé en lettres et en histoire de l’Université Paris-Sorbonne (1962-66), diplômé du CPA (Centre de perfectionnement aux affaires) en 1976 et auditeur de la 34e session nationale de l’IHEDN (Institut des hautes études de défense nationale) en 1981-82, François d’Orcival a toujours eu la vocation du journalisme. Il publie ses premiers articles dans le mensuel C’est-à-dire (1959-1960), puis dans le quotidien Combat (1964), la revue Cahiers universitaires (1962-1966) et le mensuel Le Spectacle du Monde (depuis 1964).

Entré comme stagiaire à l’hebdomadaire Valeurs actuelles, en octobre 1966, année de sa création par Raymond Bourgine, il y a, depuis, assuré toutes les fonctions éditoriales après avoir obtenu sa carte de journaliste professionnel en mars 1969. Il devient rédacteur en chef en 1977, puis est nommé, en 1984, directeur général des rédactions de Valeurs actuelles. En juin 1990, il est nommé président du directoire du groupe Valmonde — éditeur de Valeurs actuelles et du Spectacle du Monde par Raymond Bourgine (frappé par un cancer le 29 novembre de la même année). Il sera maintenu dans ses fonction par Marc Ladreit de Lacharrière, lors de son acquisition du groupe en juillet 1993, puis par Serge et Olivier Dassault, en janvier 1998. Il a également présider la Société nouvelle du Journal des Finances de 1993 à 1997. Après avoir quitté ses fonctions de président du directoire du groupe Valmonde, en 2002, il est nommé président du comité éditorial des rédactions de Valeurs actuelles et du Spectacle du monde. Nommé membre du conseil de surveillance du groupe Valmonde en mars 2006, puis du conseil d’administration par Pierre Fabre, son nouveau propriétaire, François d’Orcival demeure éditorialiste de Valeurs actuelles, du Spectacle du Monde et du Figaro Magazine (depuis septembre 2005). Il est également membre du comité d’honneur et du conseil d’administration de la Revue des Deux Mondes et chroniqueur invité sur différentes chaînes de radio et de télévision.

Fonctions au sein d’organisations professionnelles. Nommé, en 1984, par le ministre de l’Éducation nationale Alain Savary, il est, depuis, membre du conseil d’orientation du CLEMI (Centre de liaison entre l’Enseignement et les médias d’information). De 1998 à 2012, il a été le président du SPPMO (Syndicat professionnel de la Presse magazine et d’opinion), héritier du Syndicat de la Presse hebdomadaire de la Presse parisienne fondé à la Libération de Paris ; lors de la fusion de ce syndicat au sein du nouveau Syndicat des éditeurs de la presse magazine, il est élu président d’honneur de ce SEPM. Président de la Fédération nationale de la Presse française de 2005 à 2007, il a aussi exercé les fonctions de Président de l’association Uni-Presse pour la diffusion de la presse française dans le monde, jusqu’en 2012. Enfin, François d’Orcival préside, depuis 2008, l’association Presse et Pluralisme, constituée par les organisations professionnelles de la presse afin de soutenir par le mécénat le pluralisme de la presse écrite.

Autres fonctions Depuis 1970, il est accrédité auprès du ministère de la Défense. En avril 1993, Alain Juppé, alors ministre des Affaires étrangères, l’a nommé membre de la Mission sur le rôle et le fonctionnement du ministère des Affaires étrangères, présidée par Jean Picq. Entre 2003 et 2006, François d’Orcival a donné des conférences auprès des sessions régionales de l’IHEDN (Institut des hautes études de défense nationale) au titre de l’étude de la Presse. Il est également membre du conseil d’orientation de la Fondation pour la Recherche médicale et président du conseil d’administration du département Journalisme du Celsa Paris Sorbonne.

Décorations 1994 (Février). Fait chevalier dans l’Ordre national du Mérite par Edmond Alphandéry, ministre des Finances. 2002 (Février). Décoré par Jacques Chirac, président de la République, des insignes de chevalier de la Légion d’Honneur. 2007 (Avril). Décoré par Gilles de Robien, ministre de l’Education nationale, des insignes de chevalier des Palmes académiques.

 

 

Œuvres

 

Sur l’histoire coloniale
  • « Rhodésie, pays des lions fidèles », 1966, La Table Ronde

 

Sur l’histoire de la Seconde Guerre mondiale
  • « Le Danube était noir », la Slovaquie indépendante, 1968, La Table Ronde.

 

Sur l’histoire militaire
  • « Le corps des Marines », fusiliers marins américains, Balland, 1971, et Livre de Poche, 1975.
  • « Les Marines à Khe Sanh, Vietnam 1968 », Presses de la Cité, 1979, Presses Pocket, 1982, et nouvelle édition, Presses de la Cité, 1991.

 

Sur l’histoire de France
  • « Le Roman de l’Elysée », Le Rocher, février 2007, suivi par une deuxième édition, « Le Roman de l’Elysée, de la Pompadour à Nicolas Sarkozy », Le Rocher, décembre 2007. « Le Nouveau Roman de l’Elysée », édition entièrement refondue et augmentée, Le Rocher, mars 2012.
  • « L’Elysée fantôme. Les années noires. » Un palais sous l’Occupation. Octobre 2011, Robert Laffont.

 

 

Travaux académiques

 

Notice
Séance solennelle
Communications en séances hebdomadaires

 

 

Discours et conférences